C’est dans l’île Sulawesi, au nord est de Java, que depuis le début du XXe siècle se construisent les pinisis (schooners), voiliers traditionnels en acajou,  teck ou en meranti, deux essences résistantes parfaitement adaptée à ces charpentes assemblées sans aucun plan.

Les Bugis, peuples du Sud Ouest de l’île, autrefois pirates redoutés,  ont reconverti leur savoir faire au service du commerce très actif entre les îles de Bornéo, Java, Djakarta, Sumatra. 
Aujourd’hui, après des années de navigation, les navires désarmés  sont démontés et le bois de nouveau confié aux mains des menuisiers, cette fois ci pour la fabrication des meubles.

Noblesse oblige, certains éléments de menuiserie garderont éternellement les traces de leur ancienne vie : les  mortaises et  perces d’assemblages -soigneusement patchés-  marqueront à jamais l’origine noble du bois recyclé.